Index   Back Top Print

[ FR ]

PAPE FRANÇOIS

MÉDITATION MATINALE EN LA CHAPELLE DE LA
MAISON SAINTE-MARTHE

Vendredi 22 novembre 2013

 

(L'Osservatore Romano, Édition hebdomadaire n° 48 du 28 novembre 2013)

Pourquoi nous allons au temple

Le temple existe « pour adorer Dieu ». C’est précisément pour cela qu’il est « le point de référence de la communauté », composée de personnes qui sont elles-mêmes « un temple spirituel où habite le Saint-Esprit ». C’est une méditation sur le « véritable sens du temple » qui a été proposée par le Pape François dans l’homélie de la messe du 22 novembre. Comme de coutume, la réflexion du Pape s’est inspirée de la liturgie de la Parole, en particulier du passage tiré du premier livre des Macchabées (4, 36-37. 52-59), qui parle de la reconsécration du temple accomplie par Judas, et du passage évangélique de Luc qui raconte les marchands chassés du temple (19, 45-48). Pour le Pape François, le message de fond « est très important : le temple comme un lieu de référence de la communauté, lieu de référence du peuple de Dieu ». Et dans cette perspective, le Pape a aussi fait revivre « le parcours du temple dans l’histoire », qui « commence avec l’arche ; puis sa construction par Salomon ; ensuite, il devient un temple vivant : Jésus Christ le temple. Et il finira dans la gloire, dans la Jérusalem céleste ». « Reconsacrer le temple pour que là soit rendu gloire à Dieu » est donc le sens essentiel du geste de Judas Macchabée, précisément parce que « le temple est le lieu où la communauté va prier, louer le Seigneur, rendre grâce, mais surtout adorer ». En effet, « dans le temple on adore le Seigneur. Cela est le point important » a réaffirmé le Pape. Et cette vérité vaut pour chaque temple et pour chaque cérémonie liturgique, où ce qui « est le plus important est l’adoration » et non « les chants et les rites », pour autant qu’ils soient beaux. « Toute la communauté réunie, a-t-il expliqué, regarde l’autel où l’on célèbre le sacrifice et elle adore. Mais je crois, je le dis humblement, que nous les chrétiens avons peut-être un peu perdu le sens de l’adoration. Et nous pensons : nous allons au temple, nous nous rassemblons comme frères, est cela est bon, est beau. Mais le centre est là où se trouve Dieu. Et nous adorons Dieu ». En outre, a poursuivi le Pape, « saint Paul nous dit que nous sommes des temples de l’Esprit Saint : je suis un temple, l’esprit de Dieu est en moi. Et il nous dit aussi : n’attristez pas l’esprit du Seigneur qui est en vous ». Dans ce cas, a-t-il précisé, nous pouvons parler d’« une sorte d’adoration, qui est le cœur qui cherche l’esprit du Seigneur qui est en lui. Et il sait que Dieu est en lui, que le Saint-Esprit est en lui et il écoute et le suit. Et ainsi, a expliqué le Saint-Père, « dans ces deux temples — le temple matériel, lieu d’adoration et le temple spirituel en moi, où habite l’Esprit Saint — notre attitude doit être la piété qui adore et écoute ; qui prie et demande pardon ; qui loue le Seigneur ».



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana