Index   Back Top Print

[ DE  - EN  - ES  - FR  - IT  - PT ]

MESSAGE VIDÉO DU PAPE FRANÇOIS
À L'OCCASION DE LA PRÉSENTATION
DU LIVRE DE LA LIBRERIA EDITRICE VATICANA (LEV)
« LE PAPE FRANÇOIS ET LE MISSEL ROMAIN POUR LES DIOCÈSES DU ZAÏRE
»

[Multimédia]
 


 

Je me réjouis de pouvoir être en liaison avec vous pour cet événement aussi important pour l’Eglise en Afrique. Merci de m’avoir donné l’opportunité de me joindre à cet événement de la présentation de l’ouvrage sur le Rite congolais de la célébration de la Messe. A un an de distance de la célébration de la Messe que j’ai présidée en Rite congolais dans la basilique Saint-Pierre, la Librairie éditrice vaticane publie un ouvrage sur l’événement. L’ouvrage est édité sous la direction de sœur Rita Mboshu Kongo et il a comme sous- titre «Un rite prometteur pour d’autres cultures». C’est précisément ce sous-titre qui indique le motif fondamental qui est à la base de cette publication: un livre qui est le témoignage d’une célébration vécue avec foi et avec joie. La signification spirituelle et ecclésiale et la finalité pastorale de la célébration en rite congolais ont été à la base de la rédaction de l’ouvrage. Les principes de la nécessité de l’étude scientifique, de l’adaptation et de la participation active à la liturgie, fortement voulus par le Concile, ont guidé les auteurs de cet ouvrage. Etant le premier et unique rite inculturé de l’Eglise latine approuvé après le Concile Vatican II, l’expérience du rite congolais de la célébration de la Messe peut servir d’exemple et de modèle pour d’autres cultures. L’une des contributions principales du Concile Vatican II a été précisément celle de proposer des normes pour l’adaptation aux caractères et aux traditions des divers peuples. Je vous exhorte — comme le disait saint Jean-Paul II aux évêques du Congo en visite ad limina Apostolorum le 23 avril 1988 — à vous engager de la même manière pour l’ensemble du rituel des sacrements et les sacramentaires que vous avez en prévision pour compléter ce rite.

Rappelons ce que nous avons dit explicitement dans Querida Amazonia: il faut «retrouver dans la liturgie beaucoup d’éléments propres de l’expérience des indigènes dans leur contact intime avec la nature et de favoriser des expressions autochtones en chants, danses, rites, gestes et symboles. Déjà le Concile Vatican II avait demandé cet effort d’inculturation de la liturgie chez les peuples autochtones, mais plus de cinquante ans se sont écoulés et nous avons fait peu de progrès dans cette ligne» (n. 82).

Le rite congolais de la célébration eucharistique valorise les divers langages, les couleurs, les mouvements du corps, qui intéragissent en s’appuyant sur toutes les dimensions de la personnalité des fidèles, en tenant toujours compte des valeurs spécifiques de chaque peuple.

Chers frères et sœurs, cette publication nous rappelle que le vrai protagoniste du rite congolais est le Peuple de Dieu qui chante et loue Dieu, le Dieu de Jésus Christ qui nous a tous sauvés. J’espère que cette publication aidera à progresser dans ce sens. Merci!

 


© Copyright - Libreria Editrice Vaticana